La SIG vient d’enregistrer la signature d’Alexis Ajinça

Après des débuts professionnels en France à Pau-Orthez (saison 2006-2007), puis Hyères-Toulon (saison 2007-2008), Alexis Ajinça avait rejoint très jeune la NBA (Charlotte Bobcats, Dallas Mavericks et Toronto Raptors). A l’issue de la saison dernière et après 3 saisons en NBA, il est devenu free agent donc libre de tout engagement contractuel. Pendant le lock -out NBA, il a disputé courant novembre deux rencontres sous les couleurs de Hyères-Toulon en tant que pigiste médical (35 minutes, 21 points, 10 rebonds, 29 d’évaluation). A la reprise de la NBA, il avait décidé de retourner aux USA pour tenter de convaincre une franchise NBA de l’engager. Il a d’ailleurs effectué plusieurs work-out (tests) avec des franchises NBA sans que les négociations n’aboutissent à un accord.

Suite aux départs de Justin Harper et Lavoy Allen pour la NBA début décembre, la SIG devait recomposer son secteur intérieur. Le retour de blessure de Nicolas de Jong associé à la prolongation de contrat de Maxime Zianveni jusqu’à la fin de saison constituait une 1ère étape dans ce processus de reconstruction. Concernant le second joueur, la SIG avait fait le choix de ne pas se précipiter afin de trouver un renfort susceptible d’apporter une vraie valeur ajoutée. La signature d’Alexis Ajinça jusqu’à la fin de saison concrétise pleinement cette démarche.

Vincent Collet précise :

« Je me réjouis de cette signature. Alexis est un joueur de grande taille, avec une grande envergure, qui dissuade beaucoup, qui a des mains et qui peut même jouer au large. Ce sont des qualités très rares pour ce profil de joueur. Il faut rappeler qu’Alexis est parti très jeune en NBA. Il manquait de densité physique quand il a quitté le Championnat de France il y a 3 ans. Tout en conservant ses qualités, il a su mettre à profit son passage en NBA pour se développer physiquement. On a pu mesurer son impact sur le jeu lors des 2 matchs disputés avec le HTV en début de saison. Je vais l’utiliser au poste 4 et au poste 5. »

Martial Bellon ajoute :

« La signature d’Alexis est une très bonne nouvelle. Je sais que des observateurs se sont demandés pourquoi nous mettions autant de temps pour recruter un joueur. En fait, nous avons suivi le plan de marche mis au point avec Vincent. Dans une première phase, nous avions décidé de ne remplacer qu’un seul joueur sur le deux qui sont partis. C’est ce qui a été fait à travers la prolongation de contrat de Maxime Zianveni jusqu’à la fin de saison. Pour le second joueur, nous avions la conviction que ce dernier devait être une vraie plus-value capable de faire monter le niveau de l’équipe. Nous nous sommes immédiatement positionnés sur Alexis Ajinça qui est devenu notre priorité. La négociation a pris du temps. Il y a encore quelques jours, il avait toujours l’espoir de rejoindre une franchise NBA. Je suis satisfait que le projet de Strasbourg l’ait finalement convaincu. Surtout que, dans l’intervalle, d’autres clubs français s’étaient positionnés sur lui. Nous avons su être patients pour finalement aboutir à ce que nous avions projeté de faire depuis début décembre. »